Lamier tacheté, Ortie rouge - Lamium maculatum  (Lamiacée)

Période : V - VII     Hauteur = 40 à 60 cm    Localisation : Varces/Risset (38), le 1er mai 2008

Aire en France : surtout Est et Centre, çà et là ailleurs      Présence : assez fréquente
Environnement : prés, lisière des forêts, talus, haies ; plutôt sur sol humides et riches, plutôt calcaires

Fiche florale de l'Ortie rouge

Plante vivace, très variable, poilue, aromatique, formant une grande plaque.

Feuilles pétiolées, triangulaires à ovales, grossièrement dentées, avec souvent une tache blanche au centre en hiver.

Fleurs roses à pourpre foncé ou blanchâtres, de 20-35 mm de long ; tube de la corolle recourbé, lèvre inférieure cordiforme avec des lobes latéraux en forme de dents ; calice plus court que le tube de la corolle.

Comme mes nombreux cousins Lamiers, je dois mon nom au terme grec laïmos qui signifie gosier. Et pour ce qui est d'ouvrir ma bouche largement...

Quand au qualificatif Maculatum (maculé), il vient des taches plus claires qui marquent le centre de mes feuilles en fin de saison.

source : Fleurs des Alpes et WEB

Le saviez-vous ?
Parmi les personnages de la mythologie grecque, Lamia fut l'amante de Zeus duquel elle eut plusieurs enfants.
Hera, l'épouse légitime, l'ayant rendue folle en tuant ses enfants, elle prit un aspect monstrueux avec un buste de femme et un corps de serpent, et se vengea par jalousie des jeunes mamans en dévorant leur progéniture.

Les clichés ci-dessous ont été pris le 7 juillet 2009, près du col du Pourtalet (65 - alt. 1750 m)

Fiche florale de l'Ortie rouge

Fiche rédigée le 25 octobre 2008 et complétée le 12 février 2011 par Gilbert Jaccon