LA GUIRLANDE DE JULIE     Morceaux choisis

Tressée à Paris en 1638


Lorsqu'il la vit la première fois en 1631, Charles de Sainte-Maure, baron de Montausier
tomba amoureux de Julie d'Angennes, dite « l’incomparable Julie » et aussi « la divine Julie ».

Décidant, pour charmer la jeune femme qui était l’objet de son admiration et de son culte,
de lui offrir un ouvrage surpassant tout ce qui pouvait se voir alors de plus singulier et de plus délicat en galanterie,
il eut l’idée de demander aux habitués du salon de Catherine de Vivonne,
d’écrire des poésies où chaque fleur chanterait les louanges de Julie.

Il en résulta un des plus extraordinaires manuscrits du XVIIe siècle
et un des faits littéraires saillant de la société des Précieuses.
Une toute petite partie de cette guirlande (qui rassemble 62 madrigaux !)
est présentée ici, en parallèle avec mon Fleurier.


Référence (cliquer): "Dire Je t'aime au temps du Roi Soleil" de Paul Fabre (pages 143 à 154).

amarante

L'AMARANTE

Je suis la fleur d'Amour qu'Amarante on appelle
Et qui vient de Julie adorer les beaux yeux.
Roses, retirez-vous, j'ai le nom d'immortelle !
Il n'appartient qu'à moi de couronner les dieux;

Jean Ogier de Gombaud

CLICHÉ :   Amaranthe “Elephant Head”      jardin de Berchigranges (Vosges)
FICHES dans le FLEURIER (cliquer sur le nom) :     Amaranthe hybride


anémone

        L'ANÉMONE - FLEUR D'ADONIS

Si quelque soin vous tient de vous rendre immortelle,
Et de voir votre nom sur la terre estimé,
Rendez-vous à l'Amour, ne soyez plus rebelle,
Si je fleuris encor c'est pour avoir aimé.

Claude de Malleville

CLICHÉ :     Adonis “goutte de sang"      jardin de Berchigranges (Vosges)
FICHES dans le FLEURIER :     Anémone des bois     et     Anémone pulsatille
                                            Anémone fausse renoncule    et     Anémone à fleurs de narcisse


héliotrope

L'HÉLIOTROPE

À ce coup les destins ont exaucé mes voeux ;
Leur bonté me permet de parer les cheveux
        De l'incoùparable Julie;
        Pour elle, Apollon, je t'oublie ;
        Je n'adore pus que ses yeux.
C'est avecque leurs traits qu'amour me fait la guerre ;
        Je quitte le soleil des cieux,
        Pour suivre celui de la terre.

Charles de Saint-Maure de Montausier

CLICHÉ :   Héliotrope d'Europe     Beaune (Côte d'Or)
FICHE dans le FLEURIER :     Héliotrope d'Europe


jacinthe

L'HYACINTHE

Depuis mon changement tout l’univers remarque
         Que d’un triste et muet discours
         Je me plains qu’en mes plus beaux jours
    J’ai ressenti la rigueur de la Parque ;
         Mais je cesse de murmurer,
Car l’extrême plaisir que j’ai de te parer,
         Efface maintenant la plainte
         Que mes feuilles portaient empreinte.

Charles de Saint-Maure de Montiusier

CLICHÉ :  Jacinthe améthyste         cirque de Troumouse (Pyrénées Atlantiques)
FICHES dans le FLEURIER :     Jacinthe des bois


iris

L'IRIS

Si j’approche de vous avec le moindre orgueil
Celle qui me nourrit devienne mon cercueil,
Que le froid aquilon me déclare la guerre,
Que ma feuille se sèche et tombe sous vos pas,
Et qu’on chasse de l’air autant que du parterre,
         Afin de venger vos appâts,
         L’Iris du ciel et de la terre.

Georges de Scudéry

CLICHÉ :  Iris         Beaune (Côte d'Or)
FICHES dans le FLEURIER :     Iris barbu              Iris des marais, Flambe d'eau
                                                   Iris des Pyrénées


lis

LE LYS

         Belle, ces lys que je vous donne
         Auront plus d’honneur mille fois
         De servir à votre couronne
Que d’être couronnés aux armes de nos rois.

Desmarets de Saint-Sorlin

CLICHÉ :  Lis de Saint-Bruno        petit belvédère du Viso (Hautes Alpes)
FICHES dans le FLEURIER :     Lys martagon              Lys des Pyrénées


narcisse

LE NARCISSE

Enfin je le confesse, auprès d’un œil si doux,
         Et dont le pouvoir est extrême
         Je fus plus amoureux de vous
         Que je ne le fus de moi-même.

Georges de Scudéry

CLICHÉ :  Narcisse des poètes         plan Lachat, col du Galibier (Savoie)
FICHES dans le FLEURIER :     Narcisse des poètes


rose

LA ROSE

Alors que je me vois si belle et si brillante
Dans le teint dont l’éclat fait naître tant de vœux,
L’excès de ma beauté moi-même me tourmente :
Je languis pour moi-même et brûle de mes feux,
Et je crains qu’aujourd’hui la rose ne finisse
Par ce qui fit jadis commencer le narcisse.

Germain Habert

CLICHÉ :  Rose en bouton        Châteauneuf-en-Auxois (Côte d'Or)
FICHES dans le FLEURIER :     Parterre de roses       et       Églantier


soucis

LE SOUCI

     Mortel, qu’on ne m’accuse pas
     D’être infidèle ni volage,
     Bien qu’un miracle de cet âge
     Ait pris mon âme en ses appâts.
     Je puis sans crime et sans folie
     Chérir cet objet non pareil ;
     Aimer la divine Julie
     N’est-ce point aimer le soleil ?

     Claude de Malleville

CLICHÉ :  Souci des champs        Beaune (Côte d'Or)
FICHE dans le FLEURIER :     Souci des champs


violette

LA VIOLETTE

     De tant de fleurs par qui la France
     Peut les yeux et l’âme ravir,
     Une seule ne me devance
     Au juste soin de te servir.
     Que si la rose en son partage
     Fait gloire de quelque avantage
     Que le ciel daigne lui donner,
     Elle a tort d’en être plus fière ;
     J’ai l’honneur d’être la première
     Qui naisse pour te couronner.

    Claude de Malleville

CLICHÉ :  Violette tricolore        plateau du Cézallier (Puy de Dôme)
FICHES dans le FLEURIER :     Violette tricolore     et     Violette hérissée


lis martagon

TOUTES LES FLEURS

   Lorsque pressé de mon devoir
   Je veux offrir une guirlande,
   Ta beauté m’ôte le pouvoir
   D’accomplir ce qu’il me commande.
   Ce qui te la fait mériter
   Empêche que tu ne l’obtiennes ;
   Ton beau teint ne peut supporter
   D’autres merveilles que les tiennes.
   Par lui la rose est sans couleur.
   Les œillets ont perdu la leur ;
   Les tulipes sont effacées,
   Les lys n’ont plus de pureté,
   Et pour toi rien ne m’est resté
   Que des soucis et des pensées.

   Claude Malleville

CLICHÉ :  Lis martagon        jardin de Berchigranges (Vosges)
FLEURIER :     FLEURIER NUMÉRIQUE


Cliquez pour m'envoyer un message, Gilbert

Montage effectué le 20 avril 2018 (toutes les photos sont extraites de mon archive numérique)    Retour à l'Accueil